Serge Mouille

thumb-blog

Designer français

En tant que designer industriel et orfèvre français de talent Serge Mouille a tout d’abord été connu pour ses dessins de luminaire. Masterisé à l’école des Arts Appliqués de Paris, cet artiste étudia la métallurgie et reçu une formation d’orfèvre sous la direction de Gabriel Lacroix. Ce n’est que quelques années plus tard qu’il deviendra professeur dans cette même école et qu’il ouvrira son propre atelier de métallurgie. En tant que spécialiste dans l’expertise d’œuvres d’art Barnie’s saura faire l’estimation des oeuvres de Serge Mouille.

Un talent précoce

Né à Paris en décembre 1922, Serge Mouille produit dans un soucis d’esthétique. Très tôt, il va trouver des modèles de dessin au Jardin des Plantes de Paris. Il va notamment passer de nombreuses heures à y croquer des plantes, des animaux et développer un talent certain pour le dessin. Cette première approche lui vaudra de se présenter au concours d’entrée de l’école des Arts Appliqués de Paris. Ce qui lui a permis d’être à 13 ans, le plus jeune élève de son temps à être reçu à cette école.

Une oeuvre ancrée dans le mouvement

Devenu maître dans l’art de modeler le métal au marteau il va s’imposer, au milieu d’ouvriers chevronnés, en tant qu’artisan de talent. Ses oeuvres sont d’une grande finesse et sont étudiées pour produire une réflexion optimale de la lumière. C’est par cette finesse qu’il souhaite obtenir une harmonie sculpturale de caractères qui évoque un sentiment de mouvement dans l’espace. En se mettant à son compte après la guerre, il va donc dévouer sa vie et son oeuvre à l’enseignement et à la recherche.

Dessins et monogravures

Au travers de ses 44 ans de recherches, ce sculpteur et orfèvre de renom va enrichir son oeuvre au travers de multiples luminaires mais aussi de gravures et de dessins. En 1951, sa rencontre avec Jacques Adnet insuffle un nouveau souffle à ses créations. Elle lui permet de se lancer dans la création de lampadaire et de gagner le statut d’artiste créateur en développant par exemple la série des formes noires.

Une vaste production de luminaire

Ainsi dès 1953, il commence ses recherches sur les formes en métal et la fabrication artisanale de luminaires, tout en assurant la direction de l’atelier d’orfèvrerie de l’École des arts appliqués. Des oeuvres telles que L’oeil, réalisé en 1953, la série des appliques Flammes en 1954 ou encore l’applique Saturne à l’esthétisme si aérien dénote une grande ingéniosité. L’obtention de cette plastique sculpturale harmonieuse évoque un sentiment de mouvement dans l’espace. Un esthétisme dont Barnie’s est à même d’évaluer le potentiel en tant que premier interlocuteur en Europe pour l’achat comptant d’oeuvres d’art et de pièces de collection. Pour cette raison Barnie’s saura effectuer l’expertise de vos luminaires, lampadaires, lampe, plafonniers et appliques réalisés par Serge Mouille.