Henri ROUSSEAU

thumb-blog

1844-1910

Peintre français

 

 

 

 

Photo © Éric Dumas

Henri Rousseau, plus connu sous le pseudonyme « Le Douanier Rousseau », est né en 1844 à Laval et décédé en septembre 1910 à Paris à l’âge de 66 ans. Issu d’un milieu modeste, pour subvenir à ses besoins, il se résout à devenir commis d’avocat à Nantes malgré son amour pour le dessin. À l’issu de la guerre franco-prussienne, le jeune homme s’installe à Paris où il occupe le poste de douanier, d’où son pseudonyme. En parallèle de son travail, Le Douanier Rousseau devient peintre amateur et propose plusieurs fois ses œuvres au Salon officiel en vain, avant de finalement réussir à les exposer en 1884 lors du Salon des Indépendants.

Un style à la fois naïf et primitif

Durant sa période d’apprentissage de la peinture en autodidacte, Le Douanier Rousseau a beaucoup étudié les grands maîtres comme Jean-Léon Gérôme ou Jean-Auguste-Dominique. Il s’inspire donc de leur académisme dans ses compositions, à la différence près qu’il n’utilise pas la perspective orientale. Le travail du Douanier Rousseau est caractérisé par l’absence de perspective, son style primitif, et sa naïveté. La dimension des objets que représente l’artiste va dépendre de son attachement vis-à-vis de ces derniers. En cela, son style se rapproche de celui des primitifs italiens. Si son esthétique atypique lui a valu de nombreuses moqueries, Le Douanier Rousseau a finalement réussi à se faire accepter dans les milieux de l’avant-garde. Il est aujourd’hui considéré comme une figure incontournable de l’art naïf.

La nature au centre de son œuvre 

Depuis sa plus tendre enfance, Le Douanier Rousseau se passionne pour les jardins botaniques et la jungle. Ses œuvres sont donc un délicat mélange entre ce qu’il voit et a à cœur de reproduire, et un exotisme imaginaire et fantasmé. De même, les jungles et les paysages qu’il dépeint sont très abondants et souvent inventés. L’artiste réalise également des peintures d’animaux souvent apaisés, qui lui sont inspirés par la ménagerie du jardin d’Acclimatation et par des revues. L’ensemble de son œuvre est soumis à cette esthétique naïve qu’il a développée et à l’absence de perspective. Le travail du Douanier Rousseau a influencé de nombreux artistes surréalistes.

Œuvres d’Henri Le Douanier Rousseau

PEINTURE

  • Paysage d’Alger, 37,8 x 60,8 cm, 1880
  • Vue de la Bièvre-sur-Gentilly, 38 x 46 cm, 1885/92
  • Le verger, 38 x 56 cm, 1886
  • Mes promeneurs, 50,2 x 60,8 cm, 1891
  • Le barrage, 37,5 x 46 cm, 1891/93
  • Vue du parc Montsouris, 40,5 x 30,5 cm, 1894/95
  • Banlieue, 49,1 x 65 cm, 1896
  • Paysage avec usine, 38,1 x 45,8 cm, 1896/1906
  • Vue des environs, 33 x 41 cm, 1900
  • Heureux quatuor, 95 x 58,1 cm, 1902
  • Nature morte aux fruits tropicaux, 65 x 81 cm, 1908
  • Portrait de Joseph Brummer, 116 x 88,5 cm, 1909
  • Deux lions à l’affût dans la jungle, 84,5 x 119,8 cm, 1909/10

ESTAMPE-MULTIPLE

  • L’île St Louis depuis le port St Nicolas, le soir, 1888
  • La guerre, 25,8 x 38,7 cm, 1894
  • La chasse aux tigres, 37,6 x 50,1 cm, 1924/25
  • Virgin Forest, 45 x 62,5 cm
  • Exotic Landscape, 44 x 56 cm
  • Paysage de forêt vierge, 57 x 75 cm
  • Les flamants, 45 x 65 cm
  • Gitane endormie, 41 x 63 cm
  • The Snake Charmer, 57 x 75 cm
  • La carriole du Père Junier, 45 x 60 cm
  • Le pont de Grenelle sous la neige/Le rêve, 56 x 75 cm
  • Carriage of Pale Jounieh, 39,5 x 47,8 cm
  • Paris, l’île de la Cité, 42 x 53 cm
  • Tigre attaquant un buffle, 55,5 x 75 cm

DESSIN-AQUARELLE

  • Souvenir du Mexique, 18,7 x 26,2 cm, 1874
  • Promeneurs s’acheminant vers un chalet de montagne, 1888
  • Le dîner sur l’herbe – Femme tricotant, 17,5 x 14 cm, 1888
  • Famille Brunet, 24,5 x 40 cm, 1889
  • Branche de chêne, 15,5 x 10 cm, 1907/08
  • Paysage avec château, 24,1 x 30,2 cm
  • Intérieur d’un débit de boisson, 17 x 22 cm
  • La halte des chevaux, 27 x 37 cm
  • La halte des cavaliers, 40 x 48 cm
  • Fleurs, 15,5 x 10,5 cm
  • L’échassier, 36,5 x 22 cm

Henri Le Douanier Rousseau, un artiste qui a gagné en popularité avec le temps

EXPOSITIONS

  • Le cadeau de Salomon : la collection fondatrice du Guggenheim 1937-1949, Musée Solomon R. Guggenheim, New York, 2008
  • Du privé au public, les collections du Guggenheim, Guggenheim Bilbao, 2009-2010
  • Henri Rousseau, Fondation Beyeler, Bâle, 2010
  • Alex Katz sur la peinture : chefs-d’œuvre de la Tate, Turner Contemporain, Margate, 2012-2013
  • Erik Parker : Et maintenant, Galerie Javier López & Fer Frances, Madrid, 2015
  • Le Douanier Rousseau. Franchise archaïque, Musée d’Orsay, Paris, 2016
  • Douanier Rousseau : Le paradis perdu du peintre, Galerie Nationale de Prague, 2016-2017
  • Simplicité majestueuse : l’art naïf de l’Argentine et du Brésil, Gina — Galerie d’Art Naïf International, Tel-Aviv, 2019
  • Lever du soleil, Pavillon Schinkel, Berlin, 2021
  • Tout n’est qu’influence, Galerie Perrotin, Paris, 2022

MUSÉES

  • Galerie Nationale de Prague
  • Musée de l’Orangerie, Paris
  • Musée Picasso Paris
  • Musée national d’Art moderne — Centre Pompidou, Paris
  • Museum of Modern Art, New York
  • Musée de l’Ermitage, Saint-Pétersbourg
  • Philadelphia Museum of Art, Philadephie

FONDATIONS

  • Fondation Beyeler
  • Ishibashi Foundation
  • Barnes Foundation
  • Pudil Family Foundation

Principales publications sur Henri Le Douanier Rousseau

  • A. Basler, Henri Rousseau, sa vie, son œuvre, Éditions Librairie de France, 1927
  • André Salmon, Henri Rousseau dit Le Douanier, Éditions Georges Crès, 1927
  • Dora Vallier, Toute l’œuvre peint de Henri Rousseau, Éditions Flammarion, coll. « Les classiques de l’art », 1970, 
  • Pierre Descargues, Le Douanier Rousseau, Éditions Albert Skira, 1972
  • Henri Certigny, Le Douanier Rousseau et Frumence Biche, Éditions La Bibliothèque des Arts, 1973
  • David Larkin, Rousseau, Éditions du Chêne, 1975
  • Isabelle Cahn, Le Douanier Rousseau, naïf ou moderne ? Éditions À Propos, 2006
  • Guy Cogeval, Le Douanier Rousseau. L’innocence archaïque, Éditions Hazan, 2016

Expertise et Estimation des œuvres d’Henri Rousseau

Certaines œuvres d’Henri Rousseau sont très demandées sur le marché de l’art et peuvent se vendre à des prix importants. N’hésitez pas à contacter nos experts dans le cadre d’une expertise ou à consulter notre page dédiée à la cote des œuvres d’Henri Rousseau afin d’établir une estimation de votre pièce.