Robert DELAUNAY

thumb-blog

1885 – 1941

Peintre français

 

 

 

 

 

 

 

Photo © BNF

Robert Delaunay est né en avril 1885 à Paris et décédé en octobre 1941 à Montpellier, à l’âge de 56 ans. Lorsqu’il a 4 ans, il est amené par ses parents à l’Exposition Universelle de Paris de 1889 et y découvre pour la première fois la Tour Eiffel, monument par lequel il sera fasciné toute sa vie. Pendant l’adolescence, Delaunay se désintéresse de l’école et occupe son temps à la peinture et au dessin. Il est donc envoyé à l’Atelier de Ronsin où il en apprend plus sur la scénographie théâtrale. Au terme de cet apprentissage, Robert Delaunay rencontre plusieurs artistes, dont Henri Rousseau, Jean Metzinger et Sonia Terk qui deviendra plus tard sa femme. Ses rencontres vont durablement marquer son œuvre.

La ville comme thème central

Lorsque Robert Delaunay débute sa carrière, il est sous l’influence de plusieurs mouvements artistiques. En effet, il s’agit d’une période d’avant-garde pendant laquelle des mouvements comme le néo-impressionnisme ou le cubisme émergent. Dans ce contexte, Delaunay décide d’interpréter la modernité de la ville en expérimentant plusieurs de ces mouvements. Il réalise alors des séries de tableaux comme Saint-Séverin, La Ville et La Tour Eiffel. Cette dernière série, dans laquelle on décèle une influence cubiste, sera particulièrement appréciée. Elle sera d’ailleurs exposée dans la salle cubiste du salon des indépendants. Les premières années artistiques de Robert Delaunay seront donc marquées par sa capacité à s’approprier l’espace urbain pour en donner sa propre vision avec une esthétique très personnelle.

Une figure incontournable de l’abstraction

À partir de 1912, Robert Delaunay opère un véritable tournant dans son œuvre : il peint ses premiers tableaux abstraits et utilise des couleurs de plus en plus pures et chaudes. Sa série Fenêtres est celle qui marque l’entrée de l’artiste dans l’abstraction. Il développe une passion pour les disques et les formes circulaires et crée ainsi une nouvelle école qui sera appelée l’orphisme. Delaunay travaille également sur l’agencement des couleurs et l’harmonie picturale. Il dira d’ailleurs qu’avant lui, « la couleur n’était que coloration ». Les tableaux abstraits du peintre sont admirés à Paris, mais aussi en Allemagne par les expressionnistes. Vers la fin de sa carrière, Robert Delaunay revient pendant une courte période à la figuration avant de reprendre son œuvre abstraite.

Œuvres de Robert Delaunay

PEINTURE

  • Portrait de Jean Metzinger, 73 x 49 cm, 1906
  • Les fenêtres simultanées, 92 x 86 cm, 1912
  • Les trois Grâces, 207 x 173 cm, 1912
  • Premier disque, 134,6 cm, 1912
  • Femme à l’ombrelle ou La parisienne, 122,8 x 90,2 cm, 1913
  • Hommage à Blériot, esquisse, 60,6 x 60,6 cm, 1914
  • Femme nue lisant, 195 x 205 cm, 1915
  • Nature morte portugaise, 171 x 211 cm, 1916
  • Portugaise au potiron, 131,2 x 97,5 cm, 1916
  • Tour Eiffel, 196 x 114 cm, 1926
  • La tour rouge, 169 x 77 cm, 1928
  • Les Coureurs, 112,8 x 145,5 cm, 1930
  • Rythme, joie de vivre, 203,6 x 180,2 cm, 1931
  • Rythme, No. 1, 160 x 128,5 cm, 1938

DESSIN-AQUARELLE

  • La tour aux rideaux, 25,8 x 21 cm, 1910
  • La Tour simultanée, 63,2 x 47,7 cm, 1910/11
  • Étude pour les « Fenêtres », 37 x 83,5 cm, 1912
  • Les tours de Laon, 56 x 45 cm, 1912
  • Arc-en-ciel, 54 x 67 cm, 1913
  • Vue de Paris à Notre-Dame, 58 x 38 cm, 1914
  • Portugaise au jardin, Portugal, 55,5 x 70 cm, 1915
  • La verseuse portugaise, 75,5 x 105,6 cm, 1916
  • Manège de cochons, 52,5 x 49,5 cm, 1922
  • Hélice, 57,6 x 46 cm, 1923
  • Relief-disques, 55,2 x 96,8 cm, 1936
  • Étude pour « Air, fer et eau », 48,4 x 75,2 cm, 1936/37

ESTAMPE-MULTIPLE

  • Saint-Séverin I, 57,5 x 43 cm, 1923/25
  • Fenêtre sur la ville, 56,4 x 42,5 cm, 1925
  • Sacré Cœur, 21,5 x 20 cm, 1925
  • Fenêtre sur la ville, 63 x 48 cm, 1925
  • La tour, 61 x 44,5 cm, 1925
  • La Tour Eiffel, 61,5 x 45 cm, 1925
  • Place de l’étoile (Arc de triomphe), 21 x 21 cm, 1926
  • Saint-Séverin II, 56,5 x 42 cm, 1926/28
  • Rythme sans fin, 207 x 52 cm, 1934

Robert Delaunay, un artiste admiré dans le monde

EXPOSITIONS

  • MoMA2000, ModernStarts : Places — Unreal City, MoMA, 1999-2000
  • To Be Looked At: Painting and Sculpture from the Collection, MoMA, 2002-2004
  • Painting & Sculpture II, MoMA, 2004-2015
  • Between Representation and Abstraction, MoMA, 2005-2006
  • Stage Pictures: Drawing for Performance, MoMA, 2009
  • Inventing Abstraction 1910-1925, MoMA, 2012-2013
  • 505: Circa 1913, Ongoing, MoMA, 1913
  • Robert Delaunay — Rythmes sans fin, Centre Pompidou, 2014-2015
  • Select Prints and Multiples, Alpha 137 Gallery, 2022

MUSÉES

  • Centre Pompidou, Paris
  • Musées Fabre, Montpellier
  • Musée des Beaux-arts de Lyon
  • Musée de Grenoble
  • Musée des Beaux-arts de Quimper
  • Musée d’arts de Nantes
  • Musée d’Orsay
  • Musée de l’Orangerie
  • Musée Fabre
  • Musée Peggy Guggenheim, Venise
  • Universal Museum of Art

Expertise et Estimation des œuvres de Robert Delaunay

Certaines œuvres de Robert Delaunay sont très demandées sur le marché de l’art et peuvent se vendre à des prix importants. N’hésitez pas à contacter nos experts dans le cadre d’une expertise ou à consulter notre page dédiée à la cote des œuvres de Robert Delaunay afin d’établir une estimation de votre pièce.