Maurice de VLAMINCK

thumb-blog

1876 – 1958

Peintre français

 

 

 

 

 

 

 

Photo © Archives Girondeau

Maurice de Vlaminck est né en avril 1876 à Paris et décédé en octobre 1958 à Rueil-la-Gadelière, à l’âge de 82 ans. Ses parents étant musiciens, une grande partie de son enfance a été bercée par l’art. Seul, il s’exerce au dessin puis à la peinture, reçoit des cours du peintre Henri Rigalon, mais refuse de recevoir un enseignement académique. La carrière du jeune homme débute alors qu’il n’a que 23 ans lorsqu’il rencontre André Derain, peintre avec lequel il se liera d’amitié. Les nombreux voyages de Maurice de Vlaminck et les rencontres qu’il y fait vont marquer son œuvre.

L’influence fauvisme, courant postimpressionniste

Dans les premières années de sa carrière, le travail de Maurice de Vlaminck s’inscrit dans le mouvement de l’impressionnisme et est d’ailleurs largement inspiré par l’œuvre de Van Gogh. Mais très vite, il dépasse ce mouvement et va en quelque sorte se radicaliser pour s’orienter vers le fauvisme. L’artiste propose alors une peinture plus débridée, avec des coups de pinceau plus effrénés et des couleurs audacieuses. D’ailleurs, en référence à Van Gogh, Maurice de Vlaminck va s’efforcer d’utiliser la peinture la plus pure que possible en travaillant avec la couleur directement sortie du tube. 

Une expérience très brève du cubisme

Durant cette période, Vlaminck expérimente également le cubisme qu’il abandonne finalement assez rapidement. En effet, malgré la critique très sévère qu’il a faite du mouvement et de Pablo Picasso auxquels il reprochait d’occuper trop de place sur la scène du modernisme, Maurice de Vlaminck s’est lui-même essayé à cette pratique. Certaines de ses compositions révèlent en effet son travail autour d’éléments géométriques, de traits expressifs du visage, de couleurs monochromatiques et de mouvement fragmentés typiques du cubisme. 

Œuvres de Maurice de Vlaminck

 PEINTURE

  • Paysage de banlieue, 65 x 81 cm, 1905
  • Sous-bois, 60 x 72,5 cm, 1905
  • Péniche sur la Seine, 60,5 x 76 cm, 1905
  • Les régates à Bougival, 60,5 x 73,5 cm, 1905
  • La Seine à Chatou, 74 x 91,5 cm, 1906
  • Le verger, 60 x 73,3 cm, 1906
  • La danseuse du « Rat Mort », 73 x 54 cm, 1906
  • Arbres à la maison bleue, 54,5 x 65,5 cm
  • Paysage au bois mort (Ramasseur de bois mort), 64,5 x 80,5 cm, 1906
  • Le remorqueur à Chatou, 50,3 x 65,5 cm, 1907
  • Le Havre, les bassins, 81,5 x 100 cm, 1907
  • Nature morte bleue, 72,9 x 91,5 cm, 1907

ESTAMPE-MULTIPLE

  • Jeune fille se coiffant, 33,2 x 22,8 cm, 1906
  • L’Aqueduc, 25,5 x 33,5 cm, 1907
  • Bougival, 33,8 x 41,3 cm, 1914
  • Saint-Michel, 17,2 x 24,5 cm, 1914
  • Le pont à Chatou, 25,5 x 33,5 cm, 1914
  • L’aqueduc, 25 x 33 cm, 1914
  • Le Sausseron, 46,5 x 63 cm, 1921
  • Tête de femme, 56,4 x 45 cm, 1922
  • La Route à Valmondois, 45,5 x 57 cm, 1923
  • L’Oise à Chaponval, 47 x 55,5 cm, 1923
  • Maître et petits maîtres d’aujourd’hui, 23 x 30 cm, 1924
  • Jeune fille se coiffant, 33 x 23 cm, 1957
  • Paysage, 37 x 47,5 cm, 1858

DESSIN-AQUARELLE

  • Paysage, vue prise du Rueil, 39,5 x 48 cm, 1905/07
  • Nature Morte, 41,4 x 39,9 cm, 1918/19
  • Village en Normandie, 47 x 57 cm, 1920
  • Rue de village, 49 x 63 cm 1921
  • L’église de Villeneuve, 45 x 54 cm, 1923
  • Deux mats devant la côte, 39,3 x 47,1 cm, 1925
  • La maison rouge en hiver, 45 x 53,3 cm, 1930
  • Paysage en hiver, 38 x 45,5 cm, 1930
  • Avant l’orage, 37 x 45 cm, 1930
  • Château dans un ciel tourmenté, 50,5 x 60 cm
  • Rue de village avec arbres, 46 x 54,5 cm

Un artiste exposé partout dans le monde

EXPOSITIONS

  • Les Aventuriers de l’art moderne, Galerie Hélène Bailly, 2022
  • Entre automne et hiver, Galerie Hélène Bailly, 2022
  • Pionniers, Lévy Gorvy, Hong Kong, 2021
  • Sélection d’été, Galerie Hélène Bailly, 2021
  • Estampes modernes, Galerie Hélène Bailly, 2021
  • Le postimpressionnisme dans la collection Arkas, Centre d’Art d’Arkas, 2019
  • Maîtres modernes de l’Ermitage, Musée de l’Ermitage, 2019
  • Du fauvisme au fascisme, Musée d’art de Santa Barbara, 2018
  • Art impressionniste et moderne, Waterhouse & Dodd, Londres, 2015
  • Color B-Gone Wild : chefs-d’œuvre fauves et expressionnistes de la collection Merzbacher, Le Musée d’Israël, Jérusalem, 2013
  • Exposition d’été, Galerie Rienzo, New York, 2008

MUSÉES

  • Musées royaux des Beaux-arts de Belgique
  • Musée d’Orsay, Paris
  • Musée des Beaux-arts du Canada
  • Musée national d’Art moderne — Centre Pompidou, Paris
  • Musée du Luxembourg
  • Musée d’art et d’histoire de Genève
  • Musée Calvet Avignon
  • Musée d’art et d’histoire de Dreux
  • Musée jurassien d’art et d’histoire
  • Musée des Beaux-arts de Chartres
  • Musée d’Art moderne de Troyes

FONDATIONS

  • Fondation Bemberg, Toulouse
  • Fondation Armando Alvares Penteado, São Paulo
  • Fondation Beyeler, Suisse
  • Public catalog fondation, Royaume-Uni

Principaux ouvrages sur Maurice de Vlaminck

  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire critique et documentaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs de tous les temps et de tous les pays, Paris, Gründ, 1976
  • Georges Duhamel, Maurice de Vlaminck, Les Écrivains réunis, 1927
  • André Mantaigne, Vlaminck, Éd. G. Crès, 1928
  • Maurice Genevoix, Vlaminck, Flammarion, 1954
  • Robert Rey, Maurice de Vlaminck : né en 1876, Flammarion, 1955
  • Jean Selz, Vlaminck, Flammarion, 1963
  • Sigmund Pollag, Mes souvenirs sur Vlaminck, Genève, Pierre Cailler, 1968
  • Maïthé Vallès-Bled, Maurice de Vlaminck : œuvres 1900-1956, Éd. Celiv, 1991

Expertise et Estimation des œuvres de Maurice de Vlaminck

Certaines œuvres de Maurice de Vlaminck sont très demandées sur le marché de l’art et peuvent se vendre à des prix importants. N’hésitez pas à contacter nos experts dans le cadre d’une expertise ou à consulter notre page dédiée à la cote des œuvres de Maurice de Vlaminck afin d’établir une estimation de votre pièce.