Jean-Michel FRANK

thumb-blog

1895 – 1941

Décorateur Français

Benjamin d’une fratrie de trois garçons, Jean Michel Frank sera le seul survivant de la Grande Guerre. Ce designer trop longtemps oublié grandira auprès de sa mère, dans la bourgeoisie parisienne de l’avenue Kléber. Fils d’un banquier s’étant suicidé suite au décès de ses deux fils durant la guerre, Jean-Michel Frank va peu à peu se passionner pour le monde intellectuel et artistique. Il deviendra notamment l’ami de Louis Aragon et de Pierre Drieu La Rochelle pour qui il s’improvisera décorateur. Premier interlocuteur en Europe pour l’achat comptant d’œuvres d’art et de pièces de collection, Barnie’s met son expertise à votre service pour toute évaluation de meubles ou luminaires Jean-Michel Frank.

Détourner les usages

En 1921, cet artiste designer va tenter de réaliser ses premières œuvres d’aménagement. C’est notamment grâce à ses premières expériences qu’il deviendra un décorateur de l’intelligentsia parisienne. Suite à ses premières expériences, l’artiste décorateur va faire l’acquisition d’un appartement au 7 rue de Verneuil dans un hôtel particulier. Dans ce bel appartement, il va tenter de réduire au maximum le mobilier. Le but était ici de ne laisser apparaître que des effets de lignes créant des effets cinétiques en disposant d’espaces purgés d’une décoration parfois trop présente à l’époque. Le designer va alors surprendre, au risque de déplaire. Dans sa démarche, Jean-Michel Frank garde l’élégance des lieux tout en recherchant l’équilibre. Une volonté qui se retrouvera également dans le design du mobilier réalisé par ce décorateur et créateur.

Un ascétisme évocateur

L’œuvre de Jean-Michel Frank est reconnaissable par sa puissance évocatrice. En effet, la nudité radicale des lieux réaménagés crée un choc esthétique à l’époque. La simplicité des contenus, le rejet du détail superflu donne de la légèreté aux espaces. Cette simplicité se retrouve également dans la création de luminaires. Des pièces aux courbes parfaites, au design simpliste mais approfondi tels que les lampes Crosspiece ou les lampadaires hélicoïdales en sont les parfaits exemples. Cet artiste fait preuve d’une rigueur presque sèche dans ses créations. Le fauteuil Bridge et le canapé style 1940 sont créés. Ils s’intègrent parfaitement dans un ouvrage évocateur, impénétrable et presque onirique.

Laisser respirer les lieux

Devenu en 1930 un véritable professionnel de la décoration, Jean-Michel Frank réussi à réunir autour de lui de grands talents auxquels il commandera quelques œuvres. Ses compositions sont nues, parfois étranges, exemptes de toutes fioritures. Il épure, aménage, habille des intérieurs en y intégrant des matières, telles que la terre cuite, le mica, ou encore le graphite jusqu’ici étrangères à la réalisation des meubles. Petit à petit, il réalise en collaboration avec l’ébéniste Adolphe Chanaux des gammes de meubles et de lampes aux courbes minimales. C’est à partir de cette époque que des artistes comme Alberto Giacometti ou Christian Bérard vont lui être associés et permettre à son œuvre d’être reconnue.

Expertise et estimation des œuvres de Jean-Michel Frank

Vous possédez une des œuvres de Jean-Michel Frank ? Contactez Barnie’s et notre équipe de professionnels du marché de l’Art se déplace rapidement pour une estimation rapide et fiable de toutes les pièces du décorateur français.

Le minimalisme de Jean-Michel Frank s’exprime dans de merveilleux meubles au courbes parfaites et épurées comme sa « Table basse ARAGON » , ou encore dans ses élégantes « Lampes Cruciformes » , véritables merveilles du XXe siècle.

Œuvres réalisées par Jean-Michel Frank

Mobilier Design