Jules LAURENS

thumb-blog

1825-1901

Peintre français

 

 

 

 

 

 

Portrait © J.J. Henner

Jules Laurens est né en juillet 1825 à Carpentras et décédé en mai 1901 à Saint-Didier, à l’âge de 75 ans. Frère du peintre Jean-Joseph Bonaventure Laurens, il rejoint ce dernier à Montpellier en 1837 afin d’intégrer l’École des Beaux-Arts de la ville. Jules Laurens travaille pendant un temps pour Baudouin qui est à l’époque peintre de décors au théâtre municipal, puis il décide ensuite de poursuivre sa formation à l’École des Beaux-Arts de Paris où il étudiera sous la direction de Paul Delaroche. Malgré ses nombreuses expériences artistiques, le succès n’est pas immédiat pour Jules Laurens qui devra attendre quelques années avant que son talent soit reconnu.

Une œuvre marquée par son intérêt pour les sujets orientaux

Jules Laurens est connu comme étant un artiste orientaliste. Cet attrait pour ce type de composition est né de ses nombreux voyages commencés en 1846 aux côtés du géographe français Xavier Hommaire de Hell. Laurens participe alors à ces missions scientifiques, géographiques et historiques en Turquie, en Grèce et en Perse et rapporte des centaines de croquis et de dessins des paysages qu’il a observés. Il y dépeint les monuments historiques et le quotidien des habitants de ces régions. À l’époque, Jules Laurens réalise également de nombreux portraits de personnalités persanes et européennes et l’influence de ces cultures est largement perceptible dans ses œuvres.

Une contribution à la réflexion artistique 

Lorsque Jules Laurens revient en France en 1849, il publie ses réalisations et continue sa production artistique. À ce titre, il reçoit d’ailleurs de nombreuses commandes pour des publications et reçoit également dans son atelier des jeunes artistes en devenir comme Georges Bellenger à qui il partage son savoir et sa technique. Jules Laurens a largement contribué au monde de l’art grâce à ses publications de réflexions artistiques et à sa participation au développement de la bibliothèque-musée de Carpentras. Néanmoins, son nom reste aujourd’hui encore très peu connu du grand public.

Œuvres de Jules Laurens

DESSIN-AQUARELLE

  • La fileuse, 36,5 x 27,5 cm, 1860
  • Vue de Thérapia, 20 x 27 cm, 1846
  • Téhéran, Doulab-Capou, 21,5 x 31 cm, 1848
  • Study of an Afghan Warrior at Teheran, 41 x 31 cm, 1848
  • Guerrier Afghan, 41 x 31 cm, 1848
  • La chambre de Victor Hugo à Marine Terrace, 24 x 31 cm, 1855
  • Place animée à Téhéran, 29,5 x 44 cm
  • Salon de la mission de France à Téhéran, 31 x 42,5 cm
  • Grande place de Téhéran, 28 x 45 cm
  • Le platane de Czrich près de Téhéran, 40,5 x 31 cm
  • La mosquée bleue de Tauris, 28 x 40 cm
  • Jeunes filles et leur servante conversant, 58 x 45 cm
  • Téhéran, vue prise arrivant de Casbinn, 29 x 45 cm

PEINTURE

  • La batteuse de beurre, 81 x 68 cm, 1860
  • Meeting House in Teheran, 73 x 91 cm, 1863
  • La baigneuse, 160 x 116 cm, 1864
  • Equestrienne on a Woodland Lane, 152,1 x 114,9 cm, 1868
  • Paysage des environs de Carpentras, 29,5 x 36,5 cm, 1875
  • Nature morte aux pêches, 21,5 x 27 cm, 1875
  • Nature morte à la faïence et aux pêches, 38 x 46 cm, 1885
  • Van Lake and fortress, Armenia, 84 x 125 cm
  • A la porte d’une villa d’Asile Mineure, 102 x 83 cm
  • Ruelle animée au Proche Orient, 66 x 49,5 cm
  • Paysage de Provence, 71 x 90 cm
  • Carriole dans un paysage d’Orient, 72,5 x 92 cm
  • Bouquet de fleurs, 32,5 x 40,5 cm
  • Minding the herd at dusk, 80,7 x 64,7 cm

ESTAMPE-MULTIPLE

  • Arménie, 1853
  • Portes caspiennes, 38,5 x 28 cm, 1858
  • Pierre et Paul, 27,2 x 19,3 cm
  • Canards sauvages, 35 x 29 cm
  • Paysage aux canards, 18 x 26 cm
  • Un coin de cuisine, 30 x 44 cm
  • Citadelle de Sinope, 33 x 28,5 cm
  • Pies sous bois, 31 x 48 cm

Jules Laurens, un artiste très peu connu

EXPOSITION

  • Mirages d’Orient, grenades et figues de Barbarie, Collection Lambert, Avignon, 2012-2013 

MUSÉES

  • British Museum, Londres
  • Musée des Beaux-Arts du Canada, Ottawa
  • Musée d’Orsay, Paris
  • Musée Comtadin-Duplessis, Carpentras
  • Musée des Beaux-Arts, Nîmes
  • Musée des Beaux-Arts de Rouen
  • Musée des Beaux-Arts de Marseille
  • Musée du Louvre, Paris

Principales publications sur Jules Laurens

  • Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, 1939
  • Léon-Honoré Labande, Jules Laurens, Éditions H. Champion, 1910
  • Marie-Laure Hallopeau, Jules Laurens en Auvergne, 1975
  • André Alauzen et Laurent Noet, Dictionnaire des peintres et sculpteurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Éditions  Jeanne Laffitte, 2006
  • Lynne Thornton, Les Orientalistes Peintres voyageurs, Éditions Poche Couleur, 1994
  • Jean-Paul Chabaud, Peintres autour du Ventoux. XIXe et XXe siècles, Éditions Barthélemy, 2000

Expertise et Estimation des œuvres de Jules Laurens

Certaines œuvres de Jules Laurens sont très demandées sur le marché de l’art et peuvent se vendre à des prix importants. N’hésitez pas à contacter nos experts dans le cadre d’une expertise ou à consulter notre page dédiée à la cote des œuvres de Jules Laurens afin d’établir une estimation de votre pièce.