CÉSAR

thumb-blog

1921-1998

Sculpteur français

Photo : © Jean Ferrero

Sculpteur de la scène contemporaine, César fait partie du mouvement des Nouveaux Réalistes né en 1961. Son œuvre, unique en son genre, se distingue par l’usage de la technique de compression industrielle. César a reproduit cette technique à échelle moindre en élaborant le trophée de la cérémonie des César du cinéma français, sorte de presse-papier.

Une enfance populaire à Marseille

Issu d’un milieu modeste César est né dans le quartier populaire de la Belle-de-Mai à Marseille en 1921 de parents italiens originaires de Toscane. Durant son enfance le jeune garçon s’adonna au dessin et fabriquait des carrioles en boîtes de conserve.

César quitta l’école à l’âge de douze ans afin d’aider son père propriétaire d’un commerce de vins. C’est à l’âge de quinze ans en 1935 qu’il s’inscrivit à l’École des Beaux-Arts de Marseille. En 1937, le travail de César fut récompensé par l’obtention de trois prix en gravure, dessin et architecture. Suivant les cours du soir de dessin dans un premier temps, le jeune homme s’intéressa par la suite à la sculpture.

Grâce à une bourse d’études obtenue en 1942, César rejoignit Paris où il fut admis à l’École des Beaux-Arts l’année suivante. Il suivit l’enseignement du sculpteur Marcel Gimond (1894-1961) aux côtés de Michel Guino (1926-2013), Eugène Dodeigne (1923-2015) et Philippe Hiquily (1925-2013).

César retourna à Marseille en 1945 afin d’épouser Maria Astruc. De retour à Paris en 1946 il occupa un atelier dans un ancien bordel rue de l’Échaudé.

Les années 1940 : la naissance d’un sculpteur unique

À Paris, César fit la connaissance du peintre Pablo Picasso (1881-1973) et de la sculptrice Germaine Richier (1902-1959). À cette époque il habita le même immeuble qu’Alberto Giacometti (1901-1966). Ces trois artistes exercèrent une influence déterminante sur les œuvres de jeunesse de César.

S’il travailla le plâtre à ses débuts, César se tourna rapidement vers des matériaux de récupération peu coûteux par souci d’économie. Toutefois, l’artiste découvrit très vite que la ferraille lui permettait d’exprimer au mieux sa puissance créative.

Les années 1950 : les Compressions

Les recherches audacieuses de César ont abouti à la création des premières « compressions » de carrosseries automobiles. C’est en 1958 que César assembla ses premières tôles déformées suite à la découverte d’une presse hydraulique chez le ferrailleur où il avait pris l’habitude de se fournir pour la réalisation de ses sculptures soudées.

À partir de 1959, César centra son travail sur la compression dirigée selon laquelle l’artiste compressa des objets sous forme de parallélépipèdes, d’abord de petits formats puis des voitures entières. Ces compressions firent scandale au Salon de Mai de 1960.

Les années 1960 : les Expansions et les Empreintes humaines

César adhéra au mouvement des Nouveaux Réalistes fondé en 1961 par le critique d’art Pierre Restany (1930-2003) aux côtés d’Arman (1928-2005), de Jean Tinguely (1925-1991) et de Niki de Saint Phalle (1930-2002) notamment.

À partir de 1965, César réalisa ses premières « expansions » de polyuréthane. Cette technique consistait à étaler de la résine liquide à l’horizontale, laquelle se gonflait et se plissait dans des proportions étonnantes. Ces œuvres furent présentées au Salon de Mai de 1967.

C’est également en 1965 que César réalisa l’une de ses œuvres les plus connues : son Pouce. Cette sculpture agrandie est une empreinte de son propre pouce. L’œuvre en bronze fut reproduite à l’occasion des Jeux Olympiques de Séoul en 1988.

Les années 1980 : les Fers

César s’intéressa à la soudure dès 1949. Il exécuta des sculptures en fer soudé tout au long de sa carrière. Son œuvre la plus représentative est certainement son Centaure (1983-1985) haut de près de cinq mètres,  réalisé en hommage à Pablo Picasso.

L’apport de César à l’histoire de l’art

César est l’un des principaux représentants du Nouveau Réalisme. Les artistes adhérents à ce mouvement proposent une œuvre représentant le monde du réel et de l’urbain tel qu’il est. Les objets sont alors détournés vers un usage esthétique.

Par le biais de ses Compressions, Expansions et Empreintes humaines, César remit en question les canons esthétiques de la sculpture traditionnelle. Les matériaux utilisés (fer, déchets, polyuréthane) permirent à l’artiste de livrer de manière brute toute son expression créative. À travers ses compressions, César eut notamment pour ambition de remettre en cause la société de consommation.

César fut un artiste reconnu de son vivant. Bien que snobé par le milieu de l’art il multiplia les expositions jusqu’à sa grande rétrospective organisée en 1997 peu de temps avant son décès.

Les musées qui exposent César

Les œuvres de César sont principalement exposées en France au Centre Pompidou ainsi qu’au Musée d’Art Moderne de la Ville de Paris.

L’artiste a également réalisé de nombreuses œuvres qui ornent l’espace public : Le Pouce à l’Esplanade de la Défense, Le Centaure sur la place de la Croix-Rouge ou encore Le Patineur sur la place Tolozan de Lyon.

Les principales expositions de l’artiste

  • César, la rétrospective, Centre Pompidou, Paris, 2017
  • César, une histoire méditerranéenne, Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain, Rabat, 2015
  • César à Marseille, Musée Cantini, Marseille, 2014
  • César, Anthologie par Jean Nouvel, Fondation Cartier pour l’art contemporain, Paris, 2008
  • César, rétrospective, Jeu de Paume, Paris, 1997

Les principaux ouvrages sur César

  • BLISTENE Bernard, César, éd. Centre Pompidou, 2017
  • BOUCHET Renaud, Les fers de César, éd. Presses Universitaires de Rennes, 2016
  • ALBOU Jean et PERLEIN Gilbert, César, l’instinct du fer, éd. Musées de Nice, 2002
  • DURAND-RUEL Denise, César, 1947-1964, éd. La Différence, 1994

Expertise et Estimation des œuvres de César

Certaines œuvres de César sont très demandées sur le marché de l’art et peuvent se vendre à des prix importants. N’hésitez pas à contacter nos experts dans le cadre d’une expertise ou à consulter notre page dédiée à la cote des œuvres de César afin d’établir une estimation de votre pièce.