Jean-Baptiste Camille COROT

thumb-blog

1796 – 1875

Peintre français

 

 

 

 

 

 

Photo © Henri Laurens éditeur

Jean-Baptiste Camille Corot, plus communément appelé Camille Corot, est né en juillet 1796 à Paris et décédé en février 1875 dans la même ville. Travaillant dans le commerce comme son père le voulait, le jeune homme finit par convaincre ce dernier de le laisser embrasser une carrière artistique. À l’âge de 26 ans, Corot se tourne donc vers l’art et intègre l’Académie Suisse où il reçoit un enseignement académique. Le jeune homme complète plus tard sa formation en recevant des cours de grands peintres comme Achille Etna Michallon. Bien qu’il fût longtemps considéré comme un peintre amateur, Camille Corot, finira plus tard par remporter un immense succès.

Un intérêt particulier pour les paysages

Dès le début de sa carrière, Camille Corot s’intéresse au thème du paysage. Non seulement il a, à de multiples occasions, admiré la nature durant son enfance, mais il s’agit également du sujet de prédilection de son mentor, Michallon. L’artiste va donc s’inscrire dans cette lignée et observer de nouveaux paysages à Barbizon, dans la vallée de la Seine, mais également en Italie pour enrichir son iconographie. Si quelques années plus tard Camille Corot s’est également intéressé à des sujets religieux et mythologiques, il reste surtout connu pour ses peintures de paysage.

Un style qui évolue

Alors que les premières années de la carrière de Camille Corot sont marquées par sa peinture sur le motif et par son réalisme saisissant, dans les années 50, il abandonne finalement cette pratique. Alors en pleine période de maturité artistique, Corot va se prêter au jeu de l’impressionnisme et remodeler des paysages moins clairs, moins précis et parfois même rêvés. Cette nouvelle orientation qu’il donne à son travail lui permet d’aborder le thème du souvenir et de la réminiscence, et de faire ainsi appel à son passé d’enfant. Les paysages idylliques de Camille Corot ont durablement marqué la nouvelle génération de peintres.

Œuvre de Jean Baptiste Camille Corot

PEINTURE 

  • Le Colisée, 19 x 29,5 cm, 1825
  • Rome, vue de la fenêtre de Corot, 15 x 23,5 cm, 1825
  • Rome : Ile et Pont San Bartolomeo, 27,3 x 42,8 cm, 1826/28
  • Mornex (Haute-Savoie) – au fond, le Môle, 1840/43
  • Vue du Pincio, Italie, 25,5 x 35 cm, 1843
  • Venise, vue du Quai des Esclavons, 47,6 x 81,8 cm, 1845
  • La femme à la grande toque et à la mandoline, 112 x 88 cm, 1850/55
  • Ronde d’Amours, Lever du soleil, 65 x 97 cm, 1854/55
  • Souvenir de la Villa Borghèse, 32 x 45 cm
  • La Solitude, souvenir de Vigen, Limousin, 95 x 130 cm, 1866
  • L’italienne, 73 x 59 cm, 1870
  • Les petits dénicheurs, 72 x 101 cm, 1872/73
  • Smyrne-Bournabat, 81,3 x 109,9 cm, 1873
  • Juive d’Alger, l’Italienne, 44,7 x 37,4 cm, c. 1870
  • Jeune Femme à la Fontaine, 65 x 42 cm, c. 1960

ESTAMPE-MULTIPLE

  • Le grand cavalier sous-bois, 28,7 x 22,5 cm, 1854
  • Les jardins d’Horace, 36,5 x 28,3 cm, 1855
  • Corot par lui-même, 21,5 x 15,4 cm, 1858
  • L’artiste en Italie, 19,8 x 16,7 cm, 1860
  • Paysage d’Italie, 15,8 x 23,8 cm, 1865
  • Souvenir d’Italie, 32 x 23,6 cm, 1866
  • Vénus coupant les ailes de l’Amour, 24,2 x 16,2 cm, 1869/70
  • Douze croquis et dessins originaux, 57,8 x 40,8 cm, 1871
  • Le moulin de Cuincy, près de Douai, 21 x 26 cm, 1871
  • Le clocher de Saint-Antoine-lez-Arras, 27 x 21,5 cm, 1871
  • Saules et peupliers blancs, 26 x 39,5 cm, 1871

DESSIN-AQUARELLE

  • Le temple de Vénus à Rome, 16,3 x 34,2 cm, 1825
  • Torrent à Civita Castellana, 30,5 x 45,5 cm, 1827
  • Arbres dans les rochers avec personnages italiens, 28,5 x 37 cm, 1827
  • Vue de Riva au Tyrol, 29,2 x 42,5 cm, 1834
  • Vue d’une place à Villers-Cotterets, 29 x 26,2 cm, 1838
  • Paysage de Royat, étude d’arbres, 27,5 x 42,4 cm, 1839
  • Personnages dans un sous-bois, 40,5 x 26,5 cm, 1860
  • La fête du dieu terme, 23,6 x 31,2 cm, 1864
  • Nymphe désarmant l’Amour, 38,3 x 25,3 cm, 1875
  • Landscape with figures among Trees, 47,3 x 33,9 cm, 1862

Jean Baptiste Camille Corot, un artiste souvent exposé

EXPOSITIONS

  • De Rubens à Corot : le cadeau Delacorte, Musée d’Art de Norton, Floride, 2008
  • En Forêt de Fontainebleau, Peintres et Photographes de Corot à Monet, Galerie National d’Art, Washington DC, 2008
  • De Watteau à Degas, Fondation Custodia, Paris, 2010
  • Le peintre graveur : Estampes impressionnistes du Musée des Beaux-Arts du Canada, Musée Glenbow, Calgary, Canada, 2010
  • Jardins impressionnistes, Musée National Thyssen-Bornemisza, Madrid, 2011
  • Jean-Victor Bertin et la peinture de paysage en France, Musée d’Art du Colby, Waterville, États-Unis, 2014
  • Van Gogh, Rousseau, Corot : Dans la forêt, Musée Van Gogh, Amsterdam, 2017
  • Corot : les femmes, Galerie National d’Art, Washington DC, 2018
  • Impressionnisme. Chefs-d’œuvre de la collection Ordrupgaard, Hambourg, 2020
  • Vistas : Paysages saisonniers de la collection, Musée des Arts et des Sciences, Floride, 2022 

MUSÉES

  • Musée des Beaux-Arts de Lyon
  • Musée des Beaux-Arts de Rennes
  • Getty Museum, Los Angeles
  • Museo Thyssen-Bornemisza, Madrid
  • Musée des Beaux-Arts de Pushkin, Moscou
  • Musée d’Art Moderne André Malraux, le Havre
  • Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique
  • Musée Marmottan, Paris
  • Musée d’Orsay, Paris
  • Musée des Beaux-Arts d’Arras
  • Toledo Museum of Arts, Ohio 

FONDATIONS

  • Fondation Custodia
  • Fondation Barnes
  • Fondation Ishibashi

Les principaux ouvrages sur Jean Baptiste Camille Corot

  • Jean Leymarie, Corot — Étude biographique et critique, 1966
  • Jean Leymarie, La Campagne de Corot, 1996
  • Emmanuel Pernoud, Corot. Peindre comme un ogre, coll. Savoir : Arts, Éd. Herman, 2009
  • Vincent Pomarède et Gérard de Wallens, Corot, la mémoire du paysage, Gallimard, 1996
  • Vincent Pomarède et Olivier Bonfait, L’ABCdaire de Corot et le paysage français, Flammarion, 1996
  • Vincent Pomarède, Promenades avec Corot, Réunion des musées nationaux, 1996
  • Maurice Sérullaz, Corot, Fernand Hazan, 1952

Expertise et Estimation des œuvres de Jean-Baptiste Camille Corot

Certaines œuvres de Jean-Baptiste Camille Corot sont très demandées sur le marché de l’art et peuvent se vendre à des prix importants. N’hésitez pas à contacter nos experts dans le cadre d’une expertise ou à consulter notre page dédiée à la cote des œuvres de Jean-Baptiste Camille Corot afin d’établir une estimation de votre pièce.