Les peintures sur toile de Pierre Soulages

Publié le 31 mars 2022

thumb-blog

L’œuvre de Pierre Soulages est marquée par des tonalités sombres, rythmées par un ensemble de  formes faisant surgir la lumière. Sa peinture ne propose pas de message mais laisse libre le regardeur et l’invite à la méditation. La majorité des peintures sur toile sont peintes à l’huile, une partie à l’acrylique (en grand nombre depuis 1999), et très peu au brou de noix, matière utilisée plutôt sur du papier.

Le prix des toiles de Soulages sur le marché de l’art

Les prix d’une peinture sur toile de Soulages débutent autour de 300 000 euros : Peinture 41 X 32,5 cm, 16 juin 1990 et Peinture 33 X 22 cm, 1957. Une toile sur deux s’est vendue plus de 974 668 euros depuis 2017 (prix médian). Les records de ces dernières années ont été atteints par la Peinture 186 X 143 cm, 23 décembre 1959, attribuée à 8 077 474 euros et la Peinture 195 X 130 cm, 4 août 1961 adjugée à 15 271 315 euros.

Les prix ne varient pas selon les différentes techniques (huile, acrylique, brou de noix). Les peintures à l’huile, plus nombreuses, sont les plus fréquentes sur le marché, 67 ont été vendues depuis 2017 contre 10 acryliques sur toile et un brou de noix.

Les prix des acryliques sont compris entre 421 500 euros : Peinture 130 X 81 cm, 30 novembre 2010  et 1 400 000 euros : Peinture 263 X 181 cm, 29 décembre 2007. Le prix médian de ces toiles peintes à l’acrylique est de 835 000 euros.

On ne compte qu’un brou de noix sur toile vendu ces 5 dernières années : Peinture 73 X 60 cm, 15 septembre 1975, adjugée à 600 000 euros.

La valeur des toiles de Soulages connaît une nette croissance depuis 2017, on compte même jusqu’à 22,8 % d’augmentation des prix de vente en 2021 ! Ces œuvres sont prisées internationalement mais plus d’une sur deux est acquise en France.

La quête de lumière, une constante appréciée par les collectionneurs

Pierre Soulages œuvre en continu à faire surgir la lumière et renouvelle sans cesse ses méthodes pour la réenchanter. Sa volonté est de considérer le noir et d’en faire rejaillir toute la subtilité grâce à différents procédés et outils qui vont retenir ou exposer la lumière.

“J’aime l’autorité du noir, sa gravité, son évidence, sa radicalité. Son puissant pouvoir de contraste donne une présence intense à toutes les couleurs, et lorsqu’il illumine les plus obscures, il leur confère une grandeur sombre.”, témoigne Pierre Soulages.

Le clair-obscur

Pierre Soulages utilise la technique du clair-obscur, emblématique de la peinture classique et pour la première fois utilisé en peinture abstraite. Soulages superpose du noir sur une couleur obscure. Par ce jeu, la couleur obscure s’éclaire.

Cette technique a surtout été utilisée entre 1949 et 1953. Récemment, la Peinture 33 X 41 cm, 17 février 1951 a trouvé acquéreur au prix de 500 000 euros, la Peinture 81 X 54 cm, 16 juin 1951 s’est négociée à 520 000 euros et la Peinture 59 X 85 cm, septembre 1951 s’est vendue 671 830 euros.

Le raclage 

Cette technique est utilisée surtout jusqu’en 1963. Soulages étale la couleur en couche épaisse et l’enlève par endroit afin de créer un jeu de lumière à l’intérieur de l’ombre ou de l’opacité dans les interstices lumineux. 

Nous pouvons retrouver cette technique dans la Peinture 46 X 55 cm, 1956, vendue 480 000 euros ou dans la Peinture 60 X 81 cm, 3 novembre 1955 acquise à 1 100 000 euros.

Bon à savoir : Soulages, peu partisan des instruments de peintures traditionnels, aime peindre à l’aide de brosses de peintre en bâtiment et ce, dès 1947.

Les grands aplats noirs 

Ces toiles de grandes dimensions se composent de larges nappes de peintures. La peinture, très liquide, y est déployée à la brosse, sans laisser beaucoup de traces. La vision nouvelle de la lumière offerte par ces toiles est produite par la grandeur des aplats.

Soulages a beaucoup peint par grands aplats entre 1963 et 1967 comme en témoigne les œuvres Peinture 130 X 162 cm, 12 mai 1965,  Peinture 97 X 130 cm, 29 mai 1965 et Peinture 73 X 100 cm, 17 mai 1964  adjugées respectivement aux prix de 863 359 euros, 900 000 euros et 931 230 euros.

Le noir et le blanc 

Le contraste lumineux est créé par l’opposition du noir et du blanc. La lumière existe de façon sous-jacente, elle est sous la matière, comme préservée, pour faire venir cette lumière blanche qui est le fond du tableau.

Entre 1968 et  1972, Pierre Soulages peint plus de trente toiles marquées par le noir et le blanc. Nous pouvons relever la Peinture 202 X 336 cm, 9 mai 1968 et la Peinture 220 X 366 cm, 14 mai 1968 qui représentent bien cette période. Très peu d’œuvres de ce type ont été vendues aux enchères ces dernières années. Notons tout de même la Peinture 202 X 159 cm, 3 mars 1970 et la Peinture 162 X 130 cm, 13 novembre 1969 acquises respectivement aux prix de 700 000 euros et 433 296 euros.

L’Outrenoir 

En janvier 1979, Soulages découvre une nouvelle façon de peindre qui le déroute dans un premier temps. Avec la même matière noire, le même pigment, il voit naître ce qu’il appellera une “peinture autre” qu’il nommera “Outrenoir”. C’est la première fois que sa toile est recouverte de peinture à l’huile noire, dont les différentes textures (lisses ou striées) renvoient ou absorbent la lumière. Cette année marque un tournant dans sa carrière. Il y a un avant et un après la découverte de l’Outrenoir.

Ces dernières années, ces toiles se sont vendues entre 408 260 euros pour la Peinture 130 X 102 cm, 14 octobre 1980 et 2 050 000 euros, prix record atteint par la Peinture 222 X 222 cm, 25 mars 1990.

Les polyptyques 

Horizontales ou verticales, ces œuvres investissent l’espace, les ruptures, intrinsèques aux polyptyques, ouvrent à de nouvelles voies lumineuses faites de changement de rythmes parfois produits également par les entailles faites sur les toiles. Le regardeur est une nouvelle fois acteur de la peinture dans la façon qu’il aura de l’appréhender.

L’Outrenoir et le bleu 

Le bleu est une couleur que l’on retrouve régulièrement dans l’œuvre de Soulages. La présence de cette couleur prolonge d’une certaine façon la profondeur picturale de l’Outrenoir. Il arrive même que la coloration bleue dépasse l’Outrenoir c’est le cas sur la Peinture, 222 X 157 cm, 31 août 1986 (cf. photo à la Une).

Le bleu, longtemps délaissé par Soulages, réapparait en 1986 avec la peinture datée du 6 avril 1986. Nous retrouverons cette couleur sur la quasi totalité de ses toiles jusqu’en 1992. La Peinture 92 X 73 cm, 25 octobre 1987 estimée 700 000 euros a été adjugée à ce prix tandis que la Peinture 222 X 222 cm, 15 mai 1987 s’est négociée 2 582 396 euros.

Les reflets de la lumière du jour

Les vitraux que Soulages a réalisés pour l’abbatiale de Sainte-Foy de Conques vont encore faire évoluer sa peinture quant à la mise en scène de la lumière. Il y a créé 104 vitraux au verre translucide sans coloration qui se teinte uniquement de la lumière du jour. Le polyptique vertical ci-dessous renvoie aux vitraux de Conques. Soulages a raclé la pâte noire jusqu’à faire jaillir le fond bleu qui symbolise la lumière. 

Le collage 

Le collage est encore un autre procédé qui aborde la lumière par contraste. Soulages intègre à une toile blanche des bandes de toiles préalablement découpées qu’il a peintes en noir des deux côtés. Il les colle parallèlement à l’horizontale en maintenant une pression qui provoque quelques éclats de peinture imprégnant les espaces blancs délimités par les bandes de toile collées. Les taches noires aléatoires s’opposent à la rectitude des bandes.

Les entailles 

À partir de 2004, Soulages préfère travailler l’Outrenoir à l’acrylique et délaisse l’huile. Il rythme la surface de sa toile par l’alternance de stries et de bandes parallèles (horizontales ou obliques) faites à la lame ou la brosse. Les épaisseurs créées renouvellent encore ses peintures et la perception de leur luminosité.

La cote de ces toiles se situe entre 421 500 euros pour la Peinture 130 X 81 cm, 30 novembre 2010 et 2 000 000 d’euros, prix attribué à la Peinture 227 X 306 cm, 2 mars 2009.

Comment faire estimer ou vendre une peinture de Pierre Soulages ?

Les équipes de Barnie’s vous proposent une estimation gratuite de vos peintures de Pierre Soulages et s’engagent à vous transmettre une offre d’achat au prix du marché (sans obligation de vente). Pour recevoir votre offre d’achat, il vous suffit de renseigner le formulaire en y joignant des photographies de votre ou de vos pièce(s).