Les estampes et lithographies de Pierre Soulages

Publié le 23 mars 2022

thumb-blog

L’œuvre gravé et imprimé de Pierre Soulages constitue une part plutôt méconnue de sa production. Cette partie de sa création est dix fois moins abondante que son œuvre peint et compte 46 eaux-fortes, 49 lithographies et 26 sérigraphies, soit 121 œuvres qui sont en général reproduites entre 60 et 200 exemplaires.

Le noir n’est pas la seule nuance chromatique de ces estampes où l’ocre rouge, le bleu et le jaune, sous différents tons, mettent en valeur les formes et les matières au service de la lumière.

Eau-forte

Les eaux-fortes de Pierre Soulages sont assez rares sur le marché de l’art et sont ses estampes les plus cotées. Elles trouvent en grande majorité acquéreur entre 7 000 et 20 000 euros. Leurs prix s’échelonnent tout de même de 1 500 et 42 000 euros selon la complexité de l’œuvre. L’Eau-forte III, 1956, la seule tirée à 400 exemplaires, se vend entre 1 500 et 2 000 euros tandis que que l’Eau-forte XXXVI, 1979 et l’Eau-forte XX, 1972 ont atteint 42 000 euros, prix records aux enchères !

Bon à savoir : Soulages a commencé son œuvre imprimé par l’eau-forte en 1951. Il réalisa pour commencer des “gravures d’interprétation” (à partir d’une de ses peintures), mais très vite il a préféré jouer avec les formes guidées par la gravure, spécifiques à ce procédé : celles réalisées à partir de 1957 en cuivre découpé.

L’eau-forte est un processus de gravure en taille-douce ou gravure en creux. Le creux reçoit l’encre qui se loge dans le fond des tailles. Sous la presse, le papier va chercher l’encre dans le fond du creux préalablement établi.

“Ce que je fais en gravure est assez cohérent avec ce que je fais en peinture, mais différent dans la mesure où les éléments, les matériaux et les instruments que j’emploie sont très différents. Ce qui m’intéresse dans la gravure, c’est que l’on se dirige et on se laisse diriger par quelque chose qui est spécifique à cette technique… Et puis, il y a un deuxième degré, celui de l’impression.”, confiera-t-il.

Lithographie

Les lithographies de Pierre Soulages sont deux fois plus présentes sur le marché que les eaux-fortes. La première fourchette de prix se situe entre 350 et 600 euros pour la Lithographie n°28 ou la Lithographie n° 29. Les dessins de ces lithographies ont servi à des affiches qui sont elles moins cotées (à partir de 200 euros). Le records est détenu par la Lithographie n° 3, 1957 qui s’est vendue récemment, et par deux fois, plus de 23 000 euros. Plus de la moitié des ventes de lithographies s’effectue entre 4 000 et 15 000 euros depuis 5 ans.

Soulages s’applique à la lithographie entre 1957 et 1974. Cette technique consiste à dessiner sur une pierre calcaire au crayon gras. La pierre est traitée avec un acide qui la rend poreuse, puis est lavée à l’eau. Les parties couvertes au crayon restent imperméables. Ainsi, tandis que l’artiste roule de l’encre sur la pierre, l’encre va seulement adhérer au dessin alors que les parties humides vont la repousser. Comme pour l’eau-forte, une feuille de papier est posée sur la pierre avant de passer sous la presse. C’est un procédé à plat, reposant sur l’impression d’un dessin sur de la pierre.

Bon à savoir : Soulages travaille par période un même procédé, selon ce que lui dicte son instinct, poussé par la passion. Ainsi se succèdent des cycles de lithographies, des cycles de gravures, et aussi des cycles de peintures d’où les périodes sans gravures ni lithographies.

Selon Soulages, la lithographie est moins contraignante que l’eau-forte et offre la même instantanéité que la peinture. Il personnalise ce procédé et reprend ses matrices après l’écoulement de l’encre afin d’explorer les possibilités techniques et de redonner à la lithographie le statut d’œuvre originale. “On devrait appeler œuvre originale une œuvre conçue et issue de la technique qui sert à la produire.”, soulignera-t-il.

Sérigraphie

Le prix médian des ventes de sérigraphies de Pierre Soulages est de 6 991 euros. Les sérigraphies les plus abordables sont la Sérigraphie n°9, 1978 et la Sérigraphie n°13, 1980 qui s’estiment autour de 700 euros. Les plus présentes sur le marché sont la Sérigraphie n°18, 1988, la Sérigraphie n°15, 1981, la Sérigraphie n°16, 1981 et la Sérigraphie n°12, 1979 qui se vendent entre 5 000 et 12 000 euros. Les œuvres les plus chères vendues ces 2 dernières années sont la Sérigraphie n° 11, 1979 acquise au prix de 13 179 € et la Sérigraphie n°8, 1978 qui a atteint le record de 20 264 euros !

La sérigraphie peut s’apparenter à la technique du pochoir. Elle se fait à plat, c’est à dire par transfert, comme pour la lithographie et l’eau-forte, mais, à la différence de ces dernières, elle ne requiert pas l’usage d’une presse. L’artiste commence par imperméabiliser les parties de l’écran (sorte de pochoir) qui doivent rester vierges avant de déposer l’encre d’impression sur le papier. Il aime la qualité du rendu des couleurs, particulière à ce procédé et qui s’apparente selon lui à la photographie.

Bon à savoir : Pierre Soulages, comme à son habitude, va développer de manière personnelle la technique de la sérigraphie en changeant les modes de séchages ou les matières, en laissant sécher l’encre sur l’écran ou en y il y ajoutant de la limaille de fer par exemple.

Affiche

Soulages utilise certaines sérigraphies et lithographies pour des œuvres qui participent à des affiches d’évènements culturels, des couvertures et des planches d’ouvrages. Ce sont ses œuvres les plus accessibles. L’affiche du VIe festival international de la peinture (1974) reprenant la Sérigraphie n°2, 1973 s’est vendue récemment 200 euros tandis que l’affiche du festival de nouvelle musique de Donaueschingen (1964) tirée de la Lithographie n°12, 1964 a trouvé acquéreur au prix record de 2 000 euros.

Bon à savoir : Une même lithographie ou sérigraphie peut être reprise pour des affiches de différents évènements culturels. Ainsi, le dessin de la Lithographie n°37,  1974 illustre l’exposition « Soulages au Musée dynamique de Dakar »(1974) mais aussi « Le Printemps de Poètes Gallimard » (2005).

Prix de ventes récents

Comment faire estimer ou vendre une lithographie de Pierre Soulages ?

Les équipes de Barnie’s vous proposent une estimation gratuite de vos estampes de Pierre Soulages et s’engagent à vous transmettre une offre d’achat au prix du marché (sans obligation de vente). Pour recevoir votre offre d’achat, il vous suffit de renseigner le formulaire en y joignant des photographies de votre ou vos pièce(s).